CD tempo : « Nos « Audiozines » sont des balades sonores afin de découvrir des univers que vous ne connaissez peut-être pas »

Clémence Saint Georges et Christine Cayré, ont fait connaissance lors d’une formation au journalisme radio. Toutes deux avaient envie de créer des émissions mêlant les traitements audio et prenant le temps de creuser un sujet.
En imaginant ces contenus, elles ont senti qu’elles pourraient peut-être développer ces émissions ailleurs qu’à la radio, sur des supports comme les CD par exemple. Les « Audiozines » étaient nés. Elles les lancent sur le marché au moment même où le livre audio tente une nouvelle percée en France.

Clémence Saint Georges et Christine Cayré : L’ «Audiozine», c’est notre marque à nous ! C’est un documentaire audio regroupant interviews, reportages, récits, le tout ponctué de musiques et d’extraits de textes lus, sur un thème, un événement ou une personnalité.

Nous en avons déjà édité trois : le Dalaï Lama, les mystères des romans de Dan Brown, et le cirque. Nous préparons actuellement un audiozine sur l’abbé Pierre qui sera édité et distribué par Pèlerin magazine en mars 2006, en partenariat avec France Inter.

Jusqu’à présent, tous nos audiozines ont d’abord été disponibles en exclusivité chez France Loisirs. Dès la fin de la période d’exclusivité ils sont par exemple en vente CD chez Livraphone ou Evene, et ils vont être bientôt proposés en téléchargement chez Voolume.fr

L-A.Info : Vous pensiez donc vendre des CD, mais pensez-vous désormais au téléchargement ?

Clémence Saint Georges et Christine Cayré : Oui ! Les deux nous semblent complémentaires, incontournables et ils s’adressent à des cibles différentes.

Avec Internet le CD d’une heure peut être soit téléchargé dans sa globalité, soit « découpé » en sujets de 5-10 minutes chacun et téléchargés à la demande. Les audiozines réalisés pour France Loisirs peuvent d’ailleurs également être téléchargés sur Audible.fr

A qui s’adressent vos productions ?

Clémence Saint Georges et Christine Cayré : A un public curieux, qui souhaite s’informer et se cultiver de façon agréable et dans des moments où il ne peut ou ne veut pas lire (en voiture par exemple). Il peut retrouver un format qui ressemble à certaines émissions de radio et provoquer ce rendez-vous quand il le souhaite.

Ce que nous souhaitons produire, ce sont des balades sonores très rythmées, qui s’écoutent facilement et qui sont pourtant très riches en informations afin de découvrir des univers que l’on ne connaît peut-être pas…

Quelle différence avec ce qui existe ailleurs, qu’il s’agisse de format classiques tels que la radio ou le documentaire TV ?

Clémence Saint Georges et Christine Cayré : Nous avons beaucoup moins de contraintes pour nos documentaires qu’à la radio, en particulier la contrainte du temps et de l’actualité à traiter. Nous pouvons prendre le temps de traiter un sujet en profondeur. Nous ne sommes pas limités par des sujets d’une minute trente ni par le scoop à tout prix ! Nous pouvons ainsi utiliser toutes les formes de l’audio : mixer de la musique, des extraits de textes, des voix différentes (de journalistes ou d’acteurs).

Quant à notre différence avec la TV, c’est la puissance d’évocation. Sans image, l’imaginaire se laisse aller ! D’ailleurs notre signature est « Audiozine, des images plein les sons » !

Oui, mais maintenant qu’existe le PodCast, est-ce que l’offre radio disponible « à la carte » ne couvre pas les besoins du public ?

Clémence Saint Georges et Christine Cayré : Nous pensons que le développement du Podcast ne peut être qu’un facteur de développement du marché de l’audio et sert tous les acteurs de ce marché en familiarisant les auditeurs avec l’idée d’une écoute choisie. De plus, à côté de l’offre de PodCast des radios il peut y avoir une offre de PodCast de CD tempo !

Avez-vous un message à adresser aux diffuseurs ? Ou à d’autres acteurs du milieu ?

Clémence Saint Georges et Christine Cayré : Aux autres éditeurs, nous avons envie de dire : unissons nos efforts pour « faire parler » de l’audio !
Aux distributeurs : donnez une place plus grande à l’audio dans vos rayons, mettez les en avant !
Et enfin aux diffuseurs : aidez nous à convaincre les distributeurs de « donner de l’espace au son », qu’il s’agisse de livre ou documentaire.
D’ailleurs, nous serions partantes pour organiser en commun des actions de communication, en fédérant les acteurs du secteur du livre (ou documentaire) audio.

Comment voyez-vous le marché aujourd’hui ? Le challenge ?

Clémence Saint Georges et Christine Cayré : Le marché semble s’ouvrir. Les partenaires que nous rencontrons (groupes de presse notamment) ne nous regardent plus comme des extra terrestres quand nous leur parlons de documentaire audio ! Ils sont de plus en plus persuadés que l’audio offre des perspectives complémentaires à l’écrit et l’image.

Le challenge c’est d’aboutir à ce que la matière sonore entre dans les habitudes de « consommation culturelle ».

Quel est votre pronostic concernant ce marché dans trois ans ?

Clémence Saint Georges et Christine Cayré : Nous espérons que le chiffre d’affaires des livres audio aura au moins doublé, tout comme la place qui lui est consacrée dans les librairies et les sites de téléchargement !

Tout simplement, est-ce que l’on peut vivre aujourd’hui du livre audio ?

Clémence Saint Georges et Christine Cayré : En ce qui concerne CD tempo, nous commençons juste à en vivre et l’année 2006 est très prometteuse. En effet, nos contrats avec France Loisirs et Bayard sont fructueux, et de nombreuses autres productions sont en cours.

Nous pensons que le succès de nos audiozines dépend en grande partie de la distribution.

France Loisirs par exemple nous pré-achète nos audiozines par quantités de 1.000, ce qui aide à amortir nos coûts de production, mais sans plus. Une fois passée la période d’exclusivité avec eux, nous devons impérativement trouver d’autres réseaux de vente pour rentabiliser nos audiozines.

D’autres distributeurs comme Bayard, nous permettent d’éditer des volumes supérieurs.

Concernant les distributeurs, il y a trois formules. Soit nous sommes en co-édition, ce qui signifie partager et les frais et les gains, soit nous leur vendons le master libre de droits (avec certaines restrictions) pour une somme forfaitaire, soit enfin nous leur vendons une quantité déterminée de CD finalisés.

Propos recueillis via e-mail par Denis Lacassagne en janvier 2006

Christine Cayré et Clémence Saint-Georges travaillent à plein temps sur le développement des audiozines. Elles mènent de front les démarches commerciales et la production des audiozines, la recherche de partenariats comme le choix des contenus et des journalistes (ou acteurs) pour les réaliser. L’équipe est aussi composée de : Jérôme Folliard, ingénieur du son et infographiste, Patrick Roger (présentateur du 6/7 de France Inter), Pascal Delannoy (directeur de Radio France Multimédia) et Frédérick Gersal (chroniqueur sur France 2 et France Info). La nouvelle version de leur site vient de sortir www.cdtempo.fr

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *